À PROPOS

INTRODUCTION

Un bijou d’artiste, comme une peinture ou une sculpture, est une oeuvre d’art. Né de la même approche créative, il possède la même force, la même poésie et capacité de provoquer, et parfois le même humour. Ce n’est que leur but ultime qui les différencie l’un de l’autre. De Calder ou Picasso a Koons, nombreux sont les artistes modernes et contemporains à s’être intéressés de près au bijou.
Celui ci n’appartient ni à l’univers de la haute joaillerie, ni à celui du bijou fantaisie. Il n’est pas non plus associé aux créateurs indépendants du bijou contemporain qui conçoivent autant qu’ils réalisent et considèrent le bijou comme champ d’expression à part entière. Geste d’affection, le bijou d’artiste , souvent conçu pour un proche, est l’œuvre de peintres ou de sculpteurs pour lesquels cette pratique reste inhabituelle.

La valeur d’un bijou d’artiste ne peut pas se mesurer en carats. Elle n’est pas jugée par ses poinçons, son éclat, ou sa transparence. Quel que soit le mouvement d’art auquel il appartient, un bijou d’artiste crée par un peintre ou sculpteur témoigne d’un renouvellement de son approche à l’art – un renouvellement qui est peut-être plus amusant, mais tout aussi rigoureux.

De Picasso à Kapoor, Indiana à Koons, Braque à Lichtenstein, Vasarely à Stella, Arman à Rauschenberg, et César à Dali, la collection que Diane Venet a amassée compte près de 200 pièces, des petites et précieuses œuvres d’art qui remettent en question le sens et la fonction de la bijouterie.
Éclairée, inspirée par des coups de cœur, cette exposition est à l’image de la passion de Diane Venet pour la création : éclectique, ludique et exigeante.
Ces créations sont toujours l’aboutissement d’une rencontre, que ce soit avec les artistes mêmes ou avec d’autres collectionneurs. « Ces deux groupes m’ont encouragée. Ils m’ont apporté beaucoup de soutien dans ma découverte de ce nouveau monde dans lequel l’art, apparemment en jeu, se dépasse. »
Au fil de ce parcours au Grimaldi Forum, les bijoux rentrent en résonance avec des sculptures, des dessins, des photographies, des interviews filmées . Pareil dialogue permet de varier les échelles et les rythmes et de relativiser les hiérarchies . Ici, l’infiniment petit rejoint le monumental !
Les grands mouvements modernes et contemporains sont représentés: les Surréalistes, l’Art Abstrait,le POP Art, les Nouveaux Réalistes, l’Art Cinétique , l’Art Minimal et Conceptuel .
En exposant ces œuvres, d’abord à Roubaix, puis à New York, Athènes, Valence, Miami, Séoul, Venise, Riga, Paris, et, dans le futur dans d’autres capitales mondiales, la collectionneuse espère forger les bonnes conditions pour de nouvelles rencontres et nouvelles merveilles.
En 2021 , deux expositions au Grimaldi Forum à Monaco et au Cercle Cité à Luxembourg..!

BIOGRAPHIE

Née à Paris, Diane Venet a été imprégnée dans le monde de l’art dès le plus jeune âge. Entourée d’une famille de collectionneurs, son père Jacques Segard a été le Président de la société des Amis du Musée d’art moderne de Paris pendant plusieurs années.

De 1967 à 1976, elle a été journaliste à la radio et à la télévision, et a co-présenté l’émission culturelle hebdomadaire Samedi Soir, diffusée sur France 2. Mariée à un diplomate français avec qui elle a vécu au Japon et au Maroc. Elle a eu deux filles, Esther et Bérénice. Esther de Beaucé a fondé la Galerie miniMasterpiece à Paris. Diane s’est ensuite installée, avec son mari le sculpteur Bernar Venet, à New York à la fin des années 80, où elle a aidé à l’organisation de ses expositions à travers le monde.

Une collectionneuse férue d’art, ainsi que de bijoux d’artistes, elle a pu solliciter l’emprunt – et parfois même, la création – de pièces d’un grand nombre des sculpteurs les plus importants du XXè siècle afin de monter l’exposition réussie et hautement acclamée « Bijoux Sculptures » au Musée La Piscine de Roubaix, au nord de Paris durant le printemps 2008. L’exposition comptait 170 œuvres de 75 artistes, recueillis de 35 collections privées, et fut accompagnée d’un ouvrage publié par Gallimard, pour lequel Venet et autres critiques d’art ont écrit des introductions. L’exposition a accueilli plus de 30 000 visiteurs, et a reçu unanimement des critiques positives dans la presse française et européenne.

Son succès à Roubaix a initié une série d’expositions désormais intitulée « Picasso to Jeff Koons: The Artist as Jeweler ». Présentée au Museum of Arts and Design à New York en 2011, au Benaki Museum à Athènes en 2012, suivi de l’IVAM à Valence, du Bass Museum à Miami, du Hangaram Design Museum au Seoul Art Center, au Palazzo Nani Mocenigo à Venise, au Musée National de Riga (Lettonie), et au Musée des Arts Décoratifs (MAD) à Paris en 2018.

diane-venet-about-vg

portrait_diane_new_HD

Diane Venet Collection